Compte rendu de la réunion Cartographie Collaborative du 15 avril 2013

Réunion Cartographie Collaborative
15 avril 2013 au Comptoir Numérique

Ordre du jour :

  • partage des souhaits et des besoins
  • point sur les solutions existantes
  • définition d'un objectif commun avec une feuille de route d'actions

Introduction :
Premier "étape" d'ébauche du besoin lors de la première rencontre Convergence des Alternatives : http://www.loire-solidaires.org/rencontre-convergence-des-alternatives-st-etienne

Étape préliminaire avec des étudiants dans le cadre d'openschool week-end :
http://coworking-saint-etienne.fr/explorproject/le-mixeur-biennale-du-design-2013/lopenschool-weekend-du-mixeur/

But --> avoir un outil qui réponde aux problématiques territorial de cartographie.

Réf : Carto des acteurs du RDAC (Espaces Publics Numériques de la Cyberloire) par Zoomacom : http://www.rdac.fr/carto/

Objectifs de la réunion :

  • Quels sont nos besoins ? rando, SIG, carte mentale, ... ?
  • Quelle organisation? Quelle collaboration? Comment on s'organise?

>> produire ensemble une feuille de route pour se mettre en marche sur un projet commun

Liste de participants :

Feuille d'émargement

  • David Rechatin : architecte des systèmes d'informations Openscop
  • Adrien : développeur - aide aux stagiaires sur le projet l'année dernière => cahier des charges, listes de fonctionnalités.
  • Sandra Depierre : conseillère info énergie, Héliose <=> annuaire carto des structures dans la thématique de l'éco-consommation" http://www.heliose42.org/?Annuaire-eco-consommation-Rhone
  • Joël Marty : Loire en Transition / Héliose / convergence....
  • Jérôme Marcon : Stagiaire Openscop diplôme dév. web (travail sur Chimère et uMap lors du stage). Passionné de cartographie.
  • Sonia Roche : Stagiaire. Présenté un projet de cartographie lors de l'openschool week end. Redonner une dynamique au projet.
  • Eddie Javelle : Veilleur - passeur - connecteur. En contact avec Joel et les acteurs des PDM. COmment on créé des plateformes numériques. Géographe de formation (utilisation Système d'Information Géographique). 
  • Céline Bonnand : Rue du Dev Durable, colocataire du Pied des Marches http://www.loire-solidaires.org/un-outil-citoyen-au-service-d-un-territoire-fertile-l-association-rues-du-developpement-durable
  • Laetitia Charrier : RDD, centrale des marchés solidaires, ressources pour répondre aux marchés publiques pour les acteurs de l'ESS
  • Simon Maillard : projet de carto collab pour contribuer à l'agri bio
  • Bernard Chuzeville : citoyen du monde, passionné de cartes papiers (très intéressé par le potentiel de la carte numérique)
  • Sylvain Thibaut : chargé de mission Dév. Durable... stagaire Openscop sur le projet des tiers-lieux Opensources
  • Agnès Duvernois : animatrice EPN - mise en place de cartoparties avec des jeunes.
  • Antoine Durigan : Directeur de zoomacom Travaille sur la cartagraphie grâce aux nouvelles technologies. Permet de rendre accessible les données à la population http://www.zoomacom.org/ Important terme de mobiité, développement durable, démocratie participative... sujet transversal.
  • Aurélien Marty: intéressé par l'économie du partage et l'économie collaborative. Projet cartoparticipative pdt l'OpenSchool W-E : prototype = http://www.cartelier.org/
     

Préambule à valider :
Le projet s'inscrit dans un projet libre et ouvert (Opensource) pour que tout le monde puisse y participer, le compléter, s'en servir...
Validé à l'unanimité

Faire ressortir les besoins (philips 6 x 6)
animé par Antoine
Objectif : se mettre d'accord sur ce que l'on attend


3 groupes de 4
Lexique : Bottom-Up vs Top-Down http://fr.wikipedia.org/wiki/Approche_ascendante,_descendante
L'enjeu de la démarche est de ne pas éparpiller les informations, d'être cohérents.

Question 1 : Pour vous, qu'est-ce que la cartographie ?

  • Groupe A :
    • Fond de carte géographique
    • Représentation sur support papier ou numérique
    • Citation "La carte n'est pas le territoire"
    • Une ou des informations sur la carte
    • Une représentation du territoire
    • Des représentations des informations
    • Un guide
    • Un moyen de rétransmettre de l'info
    • Un guide
    • Une démarche, un processus
    • Un enjeu de savoir donc du pouvoir
    • Facilite l'accès à l'information
    • Localisation d'élément
    • Des choix d'information et sur leur représentation
       
  • Groupe B :
    • Notion de carte différent de notion de territoire
    • N'est jamais fini : représentation à un instant
    • Comment être sûr qu'elle ne contienne que la réalité > démarche à la Wikipédia
    • Différence entre Cartographie et MindMap > pas le temps d'approfondir
    • Notion de subjectivité
    • Vigilance : ne pas avoir trop d'informations (redondance) car l'info tue l'information
       
  • Groupe C :
    • Différents types de cartographie : symbolique || représentative 
    • Réprésentation de données dans l'espace
    • Situé géographiquement des lieux et des reliefs
    • Nécessité d'avoir une légende
    • Difficulté de se représenté l'échelle
    • Fournir une information simple et visuelle représentant des données
       

Question 2 : Que souhaitez-vous cartographier ? Quelle organisation des informations cartographiées ?

  • Groupe A :
    • des infos sur la consommation collaborative (mise en contact des gens)
    • des évenements culturels > des infos éphémères
    • des acteurs (institutions, personnes morales)
    • des intérets communs
    • des projets
    • des objets
    • risques > éthique > administrateur de la carte > pb de pouvoir
       
    • organisation par ensemble / filtre
       
  • Groupe B :
    • les évènements (culturel, concert...) > temporalité
    • des services / magasins
    • des trajets piétons (curiosités locals)
    • des acteurs en fonction du champ d'activités et de compétences
       
    • organisation par nomenclature et légende
    • catégorie / classification
    • et sous catégorie sous forme de tags
       
    • tous les contributeurs puissent intervenir
       
  • Groupe C :
    • des acteurs
    • des lieux
    • des structures
    • des initiatives
    • des projets
    • des thématiques
    • des événements
    • du fixe, du mobile, de l'itinérant
    • en fonction de valeurs
    • des lieux ressources (pro et public)
    • relations entre les gens
    • projets communs (cartographie symbolique)
       
    • des couleurs, des signes, des symboles
    • des couches
    • tri / sélection
    • flechage des relations (MindMap)
       

Question 3 : Quels sont les intérêts d'une cartographie collaborative ? En quoi la cartographie est-elle collaborative ? Quelles seraient les plus values d'avoir des passerelles entre LES cartographies collaboratives ?

  • Groupe A :
    • Intérêts :
    • quantité et diversité plus importantes > meilleure qualité
    • modération par la communauté
    • renforce l'acpect solidaire / pédagogique / humain
    • permet + de liberté (infos insolites)
  • Limites :
    • mettre des regles pour éviter les dérives
    • introductions volotaires d'erreur
  • Passerelles :
    • pas d'intérêts d'avoir plusieurs cartes
       
  • Groupe B :
    • Intérêts :
    • résultat + rapide et + efficace
    • limite les effets de pouvoir
    • auto-modération
    • regroupe et partage d'un maximun d'information
    • Limites :
    • données personnelles
    • données public / données privées > charte
    • Passerelles :
    • partage des connaissances
       
  • Groupe C :
    • Intérets :
    • tout ce qui a déjà été dit + :
    • donne la personne les mieux informées
    • c'est la carte de tout le monde et non pas de un tel
    • Limites :
    • commercial / non commercial
    • Passerelles :
    • permet à des cartes spécifiques d'appartenir à un bien commun
    • permet de faire bouger les rapports de forces en permettant à tout le monde de contribuer ailleur
       

Question  4 : Comment voyez-vous cette cartographie dans vos usages professionnels / associatifs ? (sur les volets utilisateurs et contributeurs)

  • Groupe A :
    • Utilisateur :
    • permet de s'intégrer sur un territoire
    • avoir des filtres faciles à utiliser
    • importance des statistiques (sur tel ou tel domaine) pour mettre en avant des thématiques ou des acteurs
    • utilisation du bien commun comme levier de dynamisme pour le territoire
    • on peut avoir besoin de l'outil sans avoir de besoin de son volet communautaire
  • Contributeur :
    • réseau social > moyen de communication
       
  • Groupe B :
    • Utilisateur :
    • chercher de l'information complémentaire sur ce qui se passe sur un territoire
    • mise en avant des bienfais de la mutualisation > pouvant aboutir à la création de partenariats
  • Contributeur :
    • chaque contributeur peut faire évoluer le cadre de contribution
       
  • Groupe C :
    • Utilisateur :
    • Contributeur :
    • l'accompagnement des nouveaux contributeurs
    • repérage d'acteurs (DD), d'événements (DD)
    • repérage de structures avec un sujet spécifique
    • repérage d'initiatives sur un territoire
       

A réfléchir... :

  • Utilisation politique
  • Pourquoi ne pas utiliser une monnaie complémentaire pour valoriser les contributeurs ?
     

Parcours des solutions existantes :

Carte mentale :
Exemple de Carte mentale pour usage avancé : https://www.google.fr/search?q=carte+mentale&hl=fr&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=4dtmUZFgr-_SBYb6gLgN&sqi=2&ved=0CC0QsAQ&biw=1920&bih=995#hl=fr&tbm=isch&q=carte+heuristique&revid=239305794&sa=X&ei=5NtmUduTKcHM0QXgu4HwBw&ved=0CE4QgxY&bav=on.2,or.r_qf.&bvm=bv.45107431,d.d2k&fp=2a9e7d83485d8e1e&biw=1920&bih=995

Idées : 
relier les cartes mentales avec la cartographie classique
relier des acteurs qui géographiquement seraient éloignés mais proche par valeurs ou thématique.

Remarques :
<=> #opendata + #dataVisualiation
graphviz est un outils qui permet peut-être de réaliser ce genre de choses.

Aurélien : d'autres formes de cartes (carte d'une maison, d'un potager).
=> visualiser des informations qui ne sont pas des représentations géolocalisées dans l'espace ("cartographie de relations", pondération selon des critères qualitatifs, quantitatifs (nombres de projets en communs, fréquence et importance des relations, financement par de l'argent public/privé...).

Travail avec des cartes collaboratives ou un réseau collaboratif? Réseau social ou cartographie collaborative? Les 2 sont complémentaires et intéressantes mais la réponse n'est pas tranchée. 

La veilleuse :
http://laveilleuse.wordpress.com/
Echelle d'un quartier, une carte papier avec une personne ou une structure référente qui repertorie ce qui se passe dans un quartier (relation, structure, ...). Concept intéressant mais un outil à développer.
En partique il est difficile de faire quelque chose de lisible et clair car acteurs impliqués dans différents réseaux et différents projets.
http://rdac.fr/portail/2012/07/09/en-cyberloire-le-jeu-cest-une-affaire-serieuse/

Cartographie de la Loire :
http://rdac.fr/carto/
170 acteurs repertoriés avec données exportables. Possibilité de rechercher par type.
Inconvénient: basé sur googlemaps.

Google Maps :
http://maps.google.fr/
L'une des solutions les plus au point pour faire de la cartographie. La mieux intégrée avec les smartphones. Beaucoup de choses déjà repertorié. Il y a également une couche "sociale" avec les possibilités de mettre les avis des utilisateurs (sur tel ou tel restaurant ...) avec la mise en oeuvre de l'automodération.

Bing :
http://www.bing.com/maps/
Plus précis que Googlemaps au niveau de la visualisation satellite.
Microsoft a autorisé Openstreetmap à réutiliser ses cartes satellites (donc plus ouvert que GoogleMap).

OpenstreetMap :
http://www.openstreetmap.org/
Avant tout une base de données. Une observation objective utilisable par tout le monde. Les choses subjectives n'ont pas leur place directement sur openstreet map.
A peut être à jour sur les grosses agglomérations. Petites communes restent à compléter (le cadastre même par défaut numérisé) qui sont à faire à l'aide de la photo aérienne (Bing) et le GPS.

Géoportail :
http://www.geoportail.gouv.fr/accueil
Modèle qui évolue très régulièrement (gratuit - payant - acces limité...) Principe de superposition des informations/données stockées (disponible en ligne) sous forme de couches. Données nationales affichables sur le site (cartes anciennes, altitude, transports etc.). Fonctionnement intéressant pour une utilisation avancée.

Cartelier :
http://imaginationforpeople.org/fr/project/cartelier/
Plateforme avec une carte avec la facilité de rentrer des données. Exemple avec la  consommation collaborative.
Développement d'un prototype pendant l'Openschool week-end > à partir de zéro !
Idées :
Réflexion autour du réseau social en parallèle.
Faire des recherches par thématique, mot clef ou nuage de tag. Cela permettait de rendre visible des choses auxquelles on ne pensait pas au départ. 

Sharetribe :
https://www.sharetribe.com/fr
Il s'agit d'une solution inspirante
communauté restreinte d'usagers identifié du comptoir numérique qui permet d'échanger du bien et du service entre individus.

Chimère :
http://blog.peacefrogs.net/nim/category/chimere/
Couche supplémentaire sur openstreetmap. Possibilité de mettre également de l'évènementiel (date début et date de fin). Manque aujourd'hui: pas de référencement avec GPS. Uniquement via des données klm, ... A voir les besoins d'aujourd'hui de localisation par rapport au fond de carte existante. Possiblité d'être contributeur avec une adresse mail et un nom.
http://www.carte-ouverte.org/
Sur Rennes, mise en place "greenmap" boite à outil, pourrait utiliser sous réserve d'utiliser la même nomenclature.
http://rennes.carte-ouverte.org/

uMap :
http://umap.fluv.io/
Toujours à partir d'un fond de carte openstreet map.
Possibilité autre chose que des points (tracée, surface) et possiblité de faire un export de la carte dans un autre site web avec un lien (embed).

Cibul :
http://cibul.net/
Objectif de recenser les événements avec une zone géographique. Tout le monde peut proposer des événements. Ergonomie intéressante. Pointage d'événement sur une carte.

sourcemap :
https://sourcemap.com/
cartographie des relations entre les points avec possiblité d'indiquer des informations. Les liens doivent donc être repertorier avec l'accord des deux parties sur le type de liens. Peut être mis en place avec un système de "tag"

e-diplomacy :
http://ediplomacy.afp.com/
carte en fonction des tweet officiel émis par les pays.

GeoBase :
projet intéressant pour le côté "cartes symboliques".
http://linuxfr.org/news/geobases-services-et-visualisation-pour-donnees-geographiques



Les données :

  • élargir notre mode de pensée en disant que des données existent déjà ailleurs
  • être capable d'intégrer d'autres données, faire de l'agrégation de données d'autres cartes.

Se poser la question de l'usage. Quelle porte d'entrée pour inviter les gens à venir occuper la carte tout en gardant en vue l'ensemble des possiblités pour éviter de se mettre dans une impasse. 

S'inspirer pour se projeter dans l'avenir. La solution adoptée aujourd'hui pour aller vers ça pour demain. 

Question temporelle, pour arriver à un idéal, quel délai est nécessaire ? 
Avoir un juste milieu entre ce qui peut être en place et l'idéal. Etre réactif.

La carte verte (Green Map) et les outils type Chimère peuvent être rapidement mis en place, les données complétées dans une base de données ouvertes qui servira à d'autres.

 Pas de standard connu aujourd'hui >> à creuser !
 
 Quels besoins fondamentaux ? Se mettre d'accord sur une base commune telle que :

  • données immatérielles
  • points, lignes
  • relation avec les données (tout type)
  • regroupement de données (via tag par ex)
  • dimension temporelle des événements
     

Consommation Collaborative est une approche qui peut être une première bonne approche. Brasse un grand public.
Quelle connection avec les plateformes existantes ? ex: le covoiturage - quel lien ? C'est à eux de s'interconnecter sur nous ?

"Partenariat" avec des projets/des sites existants (ex: blablacar covoiturage.fr).
Ce sont nous qui allons chercher les données vers ces sites ? Ou ce sont ces sites qui viennent se "plugger" vers nous ?
 

À faire :

Rédiger en une page ce que l'on attend :

  1. sur le projet global avec la page sur Imagination For People http://imaginationforpeople.org/fr/project/cartelier/
  2. Qu'est-ce qui est essentiel ? Qu'est ce qui est secondaire ?
  3. À court terme ? À long terme ? 

Ouverture d'une page dédiée >> https://openscop.framapad.org/4

Qui fait quoi ? Et dans quelle mesure ?
Organisation de groupes de travail.

Ouverture d'une page dédiée >> https://openscop.framapad.org/5

like0

Contributeurs